5 tentatives de corruption au passage de la frontière entre le Cambodge et le Laos

Les passages de frontière par voie terrestre en Asie riment souvent avec tentative d'arnaque et corruption. Nous n'y avons pas échappé lors de nos passages entre le Vietnam, le Cambodge et le Laos.

1. L'arrivée en bus à la frontière

Avant d'arriver à la frontière, le chauffeur de votre bus vous proposera de faire votre visa en échange d'une certaine somme d'argent, souvent entre 5$ et 15$, en plus du prix du visa. Une partie de cet argent partira pour le chauffeur, l'autre pour les douaniers.

Entre le Vietnam et le Cambodge, le chauffeur nous a demandé notre passeport. Nous avons simplement refusé. Il nous a mis la pression pendant que nous faisions nos visas en nous disant que le bus partirait et qu'on devrait se débrouiller pour retrouver nos bagages.

Entre le Cambodge et le Laos, il nous a dit que nous étions en période de vacances et que par conséquent il était beaucoup plus compliqué d'avoir le visa, qu'il était tard, mais qu'il pouvait bien évidemment s'en occuper pour nous. Nous avons encore une fois refusé.

Conseil : prenez vos bagages avec vous, ça pourrait vous éviter des soucis et du stress supplémentaire.

2. Le tampon de sortie du pays

Au moment de quitter le pays, vous n'avez rien à payer, seulement vous faire apposer le tampon de sortie sur votre passeport. 

Lorsque nous avons quitté le Cambodge, ils nous ont réclamé 2$ pour nous faire tamponner le passeport. Nous avons refusé, ils nous ont fait patienté. Au bout d'un certain temps, ils nous ont rendu notre passeport. Nous nous sommes dirigés vers le Laos et le tampon n'avait pas été mis. Nous sommes retournés au poste frontière du Cambodge à pied, ils nous ont mis le tampon après des négociations et plusieurs pauses cigarettes.

Conseil : Soyez patient, refusez poliment de payer et ils finiront par vous faire votre tampon.

3. Le no man's land

Entre les deux postes frontières, il y a quelques centaines de mètres. Cette zone peut également être tentative d'arnaque. Par exemple, ils peuvent vous dire que vous avez besoin d'un certificat médical pour entrer dans le pays. Ils vous feront un vulgaire papier qui vous coûtera quelques dollars et ne vous servira à rien. 

Conseil : Refusez et continuez votre chemin sans même leur prêter attention.

4. La demande de visa

Arrivé au poste frontière du Laos, la pancarte au dessus du guichet est claire : 30$ visa + 1$ administration fee. Encore une fois, vous devez payez uniquement le prix du visa, les frais d'administration sont une pure invention. Les douaniers sont payés et ne doivent pas percevoir d'argent autre que celui des visas. SI vous payez les 1$, ils partent dans leur poche et honnêtement, il y a d'autres personnes beaucoup plus dans le besoin.

Conseil : Prévoir la somme exacte du visa et n'oubliez pas vos photos d'identité, sinon vous devrez les payer.

5. La récupération du passeport

Une fois le visa payé, vous devez passer au guichet suivant pour récupérer votre passeport et votre visa. Encore une fois, il vous demanderont de l'argent, dans notre cas 2$. C'est là où ils ont un moyen de pression puisqu'ils possèdent votre passeport. Ils nous ont dit qu'ils allaient fermer et que nous n'aurions pas nos visas si nous ne payons pas 2$. 

Nous n'avons pas cédé et on a attendu plus d'une heure. Le chauffeur de bus est arrivé très énervé (normal, nous avons refusé ses services avant) et nous a dit qu'il partait dans 10 minutes. Pour nous pas de problème, nous avions nos sacs et tout notre temps. Les douaniers nous ont demandé 8$ pour récupérer les passeports du groupe maintenant, ou rien du tout après que le bus soit parti. Finalement, un membre du groupe a craqué et a payé, mais nous avons refusé de contribuer à cette corruption.

Conseil : Prenez votre sac, armez vous de patience et ne cédez pas à leur pression, ils devront bien rentrer chez eux à un moment.


Si vous comptez 100 personnes (le nombre est faible) qui payent chaque jour en moyenne 5$, cela représente plus de 500$ de corruption sur une journée, ce qui est une somme énorme pour le pays. Armez-vous simplement de patience et vous ne contribuerez pas à ce système malsain de corruption.

IMG_2370.JPG

Le précieux sésame pour seulement 30$, c'est possible !


On espère que cet article vous aidera à passer la frontière en toute sérénité. Si vous avez eu d'autres mésaventures à la frontière, n'hésitez pas à commenter, on enrichira l'article. Maintenant, direction le Laos !



Commentaires (4)

  • Ramaya Il y a 2 ans

    En restant poli on peut tout obtenir !!! mais quand même ......

    0 réponses - répondre
  • laloy didier Il y a 2 ans

    et bien..pas eu ce probleme entre thailande et laos..peut etre irez vous sur l iles de dondette lieu dit des 4000 iles sur le mekong au sud.cool pas de voiture,1 ou 2, velos,cascade,ancien pont francais dauphin d eau douce,couchage pas chere sous moustiquaire et tres bon mekong whisky( 10 metres a faire pour se recoucher). a bientot bonne route. didier

    0 réponses - répondre
  • LadyMilonguera Il y a 2 ans

    Et bien... le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils ne manquent pas de ressources... Mais vous avez eu raison de tenir bon, aucune raison d'encourager ce type de débordement.

    0 réponses - répondre
  • Xavier Il y a 2 ans

    Sympa ! ça donne envie ! ça doit être un soulagement d'être enfin arrivé !

    0 réponses - répondre

Ajouter un commentaire